Best Guide Maroc,meilleur guide de tourisme et de voyage au Maroc.

Ma vie de célibattante

Ma vie de célibattante

Si mieux vaut être seule que mal accompagnée, la retraite dans un cocon protecteur pour buller en paix n’est pas non plus une solution ! Des comportements presque obsessionnels de Célibattante qui n’ouvrent sur aucun nouvel horizon…

Les pis-aller de la solitude :

Se retrouver en tête-à-tête avec soi-même n’est drôle qu’un  moment. Une longue traversée du désert plus tard, Célibattante a l’impression d’être condamnée à perpète à mater son reflet inaltérable dans le miroir. Aucun bel hidalgo à l’horizon ; hop, elle décide d’investir dans des valeurs refuges pour tordre le cou à cet isolement forcé. Et alors, à chacune son kiff comme on dit ! Unetelle, quasi-fusionnelle avec son chien, s’avère comblée par les jappements bruyants et la fidélité démonstrative de ce dernier ; reconnaissante, elle lui rend bien son affection, choisissant avec le plus grand soin ses croquettes anti-caries dans les magasins spécialisés. Bientôt obsédée par ses vaccinations, son bien-être et tutti quanti, elle devient capable de se livrer des heures durant à des conversations canines (ou félines) avec les passionnés de “30 millions d’amis”. Une autre mate des séries télé en streaming, faisant régulièrement escale dans le réfrigérateur pour nourrir de junk food et de grignotages son estomac jamais repu de douceurs caloriques. Une troisième, jugeant le monde extérieur follement anxiogène, se rabat sur un noyau familial rassurant dont elle ne sort plus, éternellement fourrée dans les jupes de sa maman qui coache, avec plus ou moins d’habileté, ses états d’âme fréquents. A moins qu’une amie ou un pote intime, joignable à toute heure du jour et de la nuit, ne joue en exclusivité ce rôle de déversoir d’amour asexué ; confident( e), alter ego, compagnon de voyage, il (elle) va mettre du baume sur les plaies non déclarées mais squatte, dans le même temps, l’agenda journalier. Côté virtuel, la liste à rallonge des vrais-faux contacts présents sur les réseaux sociaux de la Toile permet aussi de combler le vide de ses soirées, en renchérissant de commentaires abêtissants sur tout et n’importe quoi. L’enfermement dans des conduites apaisantes, bien que répétitives, a donc de quoi entretenir le cercle vicieux du célibat, dans une boucle qui tourne en rond sur elle-même. Sclérosantes perspectives qui ne vont pas manquer de faire de l’ombre à une éventuelle rencontre amoureuse,  rendue difficile… Or futur chéri, pour faire sa place, ne doit pas trouver le terrain embouteillé par les parasites habituels !

Ne pas se faire piéger par le célibat :

Ne pas descendre la barre de trop : solitude aidant, on peut se retrouver à pactiser avec l’à-peu-près ou la qualité moindre. Exemple 1 : malgré un manque d’envie manifeste et un don pour la danse très approximatif, on s’inscrit dans un cours de samba, dans l’unique but de faire des rencontres amoureuses. Loupé !

Exemple 2 : on invite tous les pique-assiettes du coin à la maison, dussent-ils être stupides et imbuvables, pour se faire croire qu’on jouit d’un semblant de vie sociale. Officiellement, la solitaire semble embrasser un rythme de vie trépidant ; officieusement, elle se sent de plus en plus misérable !

Se préoccuper de sa santé : d’après de nombreuses études, la solitude engendrée par le célibat entraîne un risque accru de maladies cardio-vasculaires, diminution de l’immunité, niveau de stress plus élevé, troubles du sommeil et exacerbation des habitudes nocives (tabac, alcool, malbouffe). A contrario, sportive, sociable et épanouie dans tous les sens, on a toutes les chances d’augmenter son espérance de vie !


Les Avis :

Translate website
Publicité
Identifiez-vous !
Recherche Avancée

S'inscrire à notre Newsletter
Vidéo Maroc
Nuage de tags
Coup de coeur
Derniers produits ajoutés
Publier votre annonce